No More Heroes sur Nintendo Switch

[News] No More Heroes sur Nintendo Switch

Le site officiel de Nintendo of Europe et plusieurs boutiques en ligne comme Amazon.com et GameStop ont confirmé que Travis Strikes Again : No More Heroes aura droit à une édition physique coûtant 39,99 $, contrairement à ce que l’on pensait puisqu’à l’origine, le jeu était annoncé seulement pour l’eShop. L’éditeur reste Grasshopper Manufacture, mais c’est Nintendo qui s’occupe de la distribution. Chose assez intéressante à noter, les boutiques indiquent que cette édition physique contiendra le Season Pass qui donnera accès au futur contenu téléchargeable. Nous ne connaissons pas encore son contenu, mais le réalisateur et scénariste, Goichi Suda (Suda51), avait déjà confirmé l’existence de contenu téléchargeable en indiquant que deux sets de DLC seront disponibles. Nul doute que les informations sur les DLC arriveront dans les prochains jours, que ce soit avant ou après la sortie du jeu fixée au 18 janvier prochain en exclusivité sur Switch. À noter que le titre sera disponible en français, anglais, espagnol, italien et allemand. En attendant les prochaines informations, vous pouvez consulter celles qui ont été dévoilées précédemment à cette adresse. Voici également une nouvelle illustration :

 

 

Nous avons aussi des bonnes nouvelles concernant la série principale. En effet, dans une interview accordée à Nintendeal en septembre dernier au cours de la PAX West 2018, Suda51 a affirmé qu’il était en train de discuter avec Marvelous pour porter No More Heroes 1 et 2 sur Switch. Il avait déjà montré de l’intérêt pour sortir les deux jeux sur Switch auparavant, mais c’était la première fois qu’il confirmait que des discussions étaient en cours avec Marvelous. Si les deux épisodes sortent bien sur Switch, cela laissera donc encore plus la porte ouverte à un No More Heroes 3.

nd

Japonais de naissance, belge d'adoption, je suis photographe professionnel et amateur de jeux Nintendo. Je voue une adoration pour les personnages de mangas, ce qui m'a fait devenir cosplayeur. Hajimemashite.