Pokémon Version Cristal (3DS) – Le test

[Test 3DS] Pokémon Version Cristal (3DS) – Le test

Pokemon occupe aujourd’hui une notoriété non négligeable dans l’univers vidéoludique. Chacun peut y trouver sa petite bestiole favorite, regarder avec tendresse une célèbre souris jaune maîtrisant l’art de l’électricité avec frénésie, s’amuser devant une petite bestiole sortant d’un oeuf bariolé aux couleurs de notre drapeau Français ou encore se moquer d’un ornithorynque quelque peu décalé. L’univers de Pokemon a séduit de très nombreux joueurs (et agacé tant d’autres), mais l’empire qu’il représente est incontestable. Alors que Pokemon Go enivre toujours les marcheurs les plus aguéris, les yeux rivés sur leur smartphone, prenons le temps aujourd’hui de nous replonger dans nos souvenirs d’enfance… Disponible depuis le 26 janvier dernier sur l’eShop de la Nintendo 3DS (après une première sortie sur Game Boy Color le 30 juillet 2001), « Pokemon Cristal » amène un petit vent de nostalgie dans ses pokeball pixelisées, que nous savourons telle une enivrante madeleine de Proust.

Faire l’apogée de votre jeunesse, revivre des séquences de jeux qui ont su vous émouvoir il y a bien longtemps, voilà bel et bien l’objectif suprème de ce come-back. Difficile d’imaginer les nouvelles générations s’enjailler sur une cartouche de game boy color, remasterisée pour être jouable sur Nintendo 3DS. La cible, c’est vous : les trentenaires nostalgiques des jeux qui ont bercé leur adolescence et souhaitant retrouver la candeur de leurs premiers émois auprès du géant Nintendo. Et dans ce cas, dès les premières secondes de jeux, votre palpitant fera des pirouettes de joie, heureux de retrouver ces musiques, ces graphismes et ces bourgs qui sont restés intacts aussi bien dans votre mémoire que dans la cartouche de jeu…

Oui Pokemon c’était ça : des balades dans les plus petits villages accompagnés de vos quelques pokemons qui évoluent au fil de l’aventure, des combats à n’en plus finir plur traverser les hautes herbes qui se s’élèvent sur votre chemin, des adversaires chevronnés qui souhaitent vous mettre votre raclée mais que vous humiliez rapidement grâce à votre starter que vous avez intelligement entrainé encore et encore pour le rendre très vite bien plus fort que tous ceux qui oseraient se mettre en travers de votre route.

Pour ceux qui ne connaitraient que les nouveaux Pokemon et qui souhaiteraient découvrir les prémices de cette saga, les dynamiques sont sensiblement les mêmes, aucune crainte à avoir là dessus. Bien entendu, les graphismes ont évolué depuis, mais au final, vous êtes toujours un adolescent qui parcourt les routes avec son stock de Pokemon dans l’espoir de devenir le meilleur dresseur… la recette est particulièrement bien huilée et n’a globlament pas changé depuis toutes ces années.

L’aventure de Pokemon Cristal

Revenons aux origines. Pokemon Cristal, c’est d’abord et avant tout le mélange de « Pokemon Or » et de « Pokemon argent », deux jeux emblématiques de la série (sans oublier la version rouge, la version bleue et bien entendu la jaune avec Pikachu qui galopait à nos côtés). La version 3DS vient greffer quelques ajouts non négligeables… en effet, souvenez vous… Celebi, un pokemon légendaire rarissime. Si au début des années 2000 il fallait faire preuve de ruse pour parvenir à l’inclure dans notre recueil de Pokemon, le pokedex (via des Action Replay ou divers évènements organisés par Nintendo), Celebi devient accessible à tous sur la version 3DS. Il vous faudra tout de même terminer l’aventure principale avant d’espérer mettre la main dessus, mais avec de la patience et de la persévérance, vous y arriverez !

Passée la phase nostalgique où vous allez, pour certains, vous extasier et vous esclaffer devant les moindres menus et animations pour célèbrer les retrouvailles avec la cartouche de votre enfance, il va falloir vous remettre en route. Et cette route, elle sera longue et semée d’embûches, d’imprévus et de rebondissements… il vous faudra aussi bien aider votre prochain, que parcourir des contrées distinctes (qu’il s’agisse de bâtiments plus ou moins classieux, de forêts ou de grottes…), ou encore combattre d’autres jeunes dresseurs afin de prouver à tous que le meilleur, c’est vous et personne d’autre !

Vous aurez le choix entre 3 starters : Germignon (Pokemon plante), Kaiminus (Pokemon eau) et Héricendre (Pokemon feu). A vous de choisir entre les différentes caractéristiques qui vous parlent le plus… pour ne rien vous cacher, notre dévolu s’est porté sur héricendre, et ce fut un véritable plaisir de reprendre la route avec lui dans notre équipe.

Comme dans tous les jeux d’aventures de type pokemon, il sera nécessaire de faire un brin de causette avec la population environnante. N’espérez pas pouvoir vivre en hermite avec vos petites bestioles… le bon déroulement de l’aventure en dépend ! Une aventure qui vous occupera plusieurs dizaines d’heures, jusqu’à prendre des proportions titanesque pour les plus chevronnés qui souhaitent augmenter le niveau de l’ensemble de leurs Pokemon. La recherche de toutes ces bestioles s’avère longue et fastidieuse, remplir votre pokedex est un véritable challenge ! Acquérir une ribambelle de Pokemon talentueux et pourvus d’un niveau élevé l’est tout autant…

Les graphismes et la bande son

Ne demandons pas à un jeu de game boy color d’être aussi bien dessiné qu’un jeu de 3DS… encore une fois, l’important dans ce type de jeu est de se remémorer les souvenirs d’antan, ou encore de partir à la découverte d’un passé que nous n’avons pas eu le chance de connaître. Une fois cette démarche en place, la magie opère et c’est avec beaucoup d’indulgence que nous retrouvons les graphismes de la game boy, qui ont su nous « éblouir » à l’époque. Les dessins des Pokemon s’avèrent réussis et les adeptes de Pokemon Go s’amuseront à retrouver à l’écran les compagnons qu’ils chassent dans la ville ! Les musiques et les bruitages représentent autant de souvenirs et le moindre son émis par vos Pokemon vous rappeleront la petite fille ou le petit garçon que vous étiez…

Est-ce toujours aussi fun tout ça ?

Il arrive parfois de vouloir retrouver d’anciens jeux que nous avons cotoyés dans notre jeunesse, d’être euphorique de le tenir entre nos mains, lancer la partie… pour finalement perdre cette énergie et rapidement laisser place à l’ennui. Qu’en est t-il de « Pokemon Cristal » ? Fait t-il partie de ces jeux que l’on reprend avec plaisir pour finalement le délaisser quelques jours plus tard…?

Si vous faites partie des joueurs qui aiment collectionner les Pokemon, combattre pour perfectionner leurs compétences et partir en quète de compagnons de villes en villes… « Pokemon Cristal » pourrait bien vous tenir en haleine plusieurs semaines… toujours très addictive, la progression dans l’aventure se veut à la portée de tous les joueurs : certains préféront partir tête baissée et perdrons certainement quelques vies dans leur épopée héroïque, tandis que d’autres adoreront prendre le temps d’endurcir nombreuses de leurs bestioles pour être parés à toute éventualité… qu’importe votre stratégie, le plaisir reste intact et c’est avec fierté que vous remplirez votre pokedex.

Aussi, la banque pokemon est bien présente au sein de cette version : il vous sera dès lors aisé de transférer les Pokemon de vos versions Or et Argent, de quoi multiplier vos chances de devenir un jour « le meilleur dresseur » !

Le saviez vous ? 

Sorti en 2001 sur Game Boy Color, « Pokemon Cristal » est le premier à proposer au joueur le choix de son personnage : une fille ou un garçon. Libre à vous d’être totalement vous même ou bien d’endosser le rôle de Sacha !

Japonais de naissance, belge d'adoption, je suis photographe professionnel et amateur de jeux Nintendo. Je voue une adoration pour les personnages de mangas, ce qui m'a fait devenir cosplayeur. Hajimemashite.